Contes en Duo

Une rencontre improbable, le fruit du hasard. Il n'empêche que la magie a opéré. Intense, sensuelle, subtile (...) La langue des signes m'a interpellée, séduite.

Des  mots et des signes

 

Flash back sur une aventure Montréalaise...

                         2012 - 2015

 

Dès mon arrivée à Montréal, j'ai opté pour la langue des signes québécoise plutôt que pour l'anglais....allez savoir...! Une langue à laquelle j'ai donc commencé à m'initier. Peut être parce qu'elle ne s’écrit pas mais se dessine dans l'espace, si majestueusement,  qu’il m’a semblé aussi nécessaire qu’évident de lui rendre ses lettres de noblesse. Alors, très vite, j'ai souhaité créer des ateliers de contes pour enfants, bilingues : français/langue des signes Québécoise (LSQ). Une activité qui n'existait pas encore à Montréal, inspirée d'animations mises en place dans certaines bibliothèques parisiennes auxquelles j'avais eu grand plaisir à assister.  Une activité qui captive chaque fois autant les enfants que les parents et les éducateurs.

Une aventure qui, a ses débuts, a bénéficié du soutien de l'AQEPA Montréal Régional. Mais que je n'aurais pas pu mener à bien et, continuer  de façon autonome jusqu'à mon départ pour Casablanca en 2016, sans des interprètes tout aussi motivées que talentueuses accompagnant ma voix de leurs mains. Sans Jeanine Decostère, surtout. Exquise conteuse en signes. Complice enthousiaste des premières animations et présente jusqu'au dernier atelier, fidèle à mes fantaisies ! Une merveilleuse expérience, de très beaux souvenirs.

The piano lady - Raindrops ragtime/jamendo
00:00 / 00:00

Une activité ouverte à tous

 

Dès le départ, j'ai souhaité que ce projet vise à concevoir des animations adaptées aux enfants entendants comme aux enfants vivant avec une surdité. Pour qu’ils puissent avoir ensemble accès à des contes, chacun dans leur langue, et donc en français oral comme en LSQ. Ces ateliers permettaient ainsi aux enfants vivant avec une surdité de se sentir libres de partager les mêmes activités que tout autre enfant. Sans cloisonnement, sans condition et donc, estompent les différences.

 

De surcroît, ces animations étaient une précieuse occasion de sensibiliser le public entendant, enfants comme adultes, à  la surdité. D’éclaircir la réalité, de détrôner certains tabous et, bien sûr, de faire découvrir la beauté et la richesse de la LSQ. Comme d'en apprendre davantage sur la culture sourde par le biais d'activités ludiques.

Enfin, ces ateliers furent un excellent moyen de sensibiliser et d'inciter tous les enfants à la lecture, à l'écriture, à la diversité culturelle, à la tolérance.

Entre les lignes...

....Dans les bibliothèques de Montréal, une histoire d'amour entre un ours et une souris ! Ou bien l'histoire d'un apprenti écrivain se liant d'amitié avec un oiseau aux plumes de pages.... Ou encore, l'histoire d'une étrange croisière de Noël où soleil et palmiers défièrent la neige. Puis celle d'un gros chagrin que seuls des mots enchanteurs pourront effacer...Et soudain, vint un ours dont le chapeau s'allongea, s'allongea au fur et à mesure que d'espiègles oiseaux y emmenagèrent ! Et d'autres histoires, encore et encore...Vous ne me croyez pas ? Regardez, je dis vrai !

Je dis vrai, oui, parce que dans les livres, tout est possible. Parfois, une simple histoire lue à voix haute et interprêtée en signes suffit à le prouver. D'autres fois, et même quand l'histoire s'évade du livre, j'aime à montrer combien il est encore possible de rêver à l'impossible ! Ainsi ai-je alors envie de concevoir des animations autour de contes mis en scènes plutôt que d'offrir de simples lectures. Et, afin de jouer plus encore avec les mots, je prends chaque fois plaisir à jouer de mes doigts pour fabriquer quelques accessoires prolongeant la beauté des textes et des illustrations de l'ouvrage raconté. Un parti pris qui multiplie les heures de préparation et de répétitions mais aussi la complicité avec les conteuses en signes qui m'accompagnent !

Retour sur images

 

Depuis le démarrage de ces ateliers de contes en 2012, de plus en plus de bibliothèques de la Ville de Montréal nous ont progressivement ouvert leur porte. Essentiellement en octobre d'abord, mois de "l'Accessibilité Universelle à Montréal".

Mais ne cessant d'argumenter que les enfants sourds ne le sont pas seulement au mois d'octobre.... ces ateliers se sont échelonnés au fil des saisons. Et nous espérions bien réussir à les rendre réguliers, répartis tout au long de l'année dans les différentes bibliothèques de quartiers. Dans d'autres lieux aussi ! Comme lors d'un spectacle de Noël dans un centre de la petite enfance ou encore au Centre des Loisirs des Sourds de Montréal. 

                 

            Feuilletez l'album ci-dessous en glissant les photos à votre guise et double-cliquez pour les agrandir !

« Quand je serai grand, j’aimerais faire ce que tu fais. Parce que j’aime ce que tu fais !

Si t’es malade, tu m’appeleras, je viendrai te remplacer ! ».

 - Un petit garçon sourd, s'adressant à Jeanine, conteuse en LSQ ! 

« L’expérience fut très intéressante et j’espère pouvoir la faire vivre aux autres élèves de l’école ».

- Un professeur d'enfants entendants.

« C’est important de montrer la différence à nos enfants. Et de leur montrer qu’on peut quand même vivre ensemble. Cela me donne envie d’apprendre la LSQ ! ».

- Une mère d'enfants entendants.

« Merci beaucoup, il n’y avait rien de semblable pour nos enfants, belle initiave ! ».

-  Le père d’un enfant sourd.

« Merci beaucoup, c’est vraiment super ! Essayez que les contes se donnent dans plus de bilbiothèques ! »

- Une bibliothécaire.

Parc Emilie Gamelin - Montréal.

 

En plein air et sous un soleil de plomb, une centaine de petites paires d'yeux rivés sur un malheureux crapaud !... Puis sur un garçon souris épris d'une jolie souricette et enfin sur le chapeau d'un oiseau en quête d'une nouvelle famille ! Un mini spectacle sur le thème de la différence et sous le signe de la fantaisie !  Pour fêter le début d'un été en compagnie de l'association "Sans Oublier le Sourire" !

1/10

"Je me souviens..."

trois petits mots en guise de clin d'oeil à la devise du Québec... et en "signe" de remerciement pour tous ces moments de bonheur.

Leurs mains me fascinaient. Conter avec elles c'était comme poser ma voix sur le bout de leurs doigts et voir les mots se métamorphoser en papillons.

               Jeanine                               Marie-Andrée                   Jessica 
            Decostère                                    Boivin                          Lapalme
CETTE ACTIVITE VOUS INTERESSE ? 
 

Je peux réfléchir à l'adapter à vos besoins. Avec la collaboration d'interprètes en langue des signes française. En bibliothèque comme en milieu scolaire, hospitalier, lors d'un évenement particulier, pour le compte d'une association ou d'une entreprise etc.

 

- Vous souhaiteriez que nous organisions pour vous un atelier de contes en duo, une prestation sur mesure (contes en duo suivi d'un atelier de bricolage, animation suivant un thème de votre choix etc.) Contactez-moi afin que nous réfléchissions ensemble à la meilleure formule à vous offrir.

                                             
                                                   Démi-Lie
                                                    Thibelle