Un jour, j'ai posé cet oiseau sur une table de petits écoliers parisiens. 

L'un des élèves s'est alors esclaffé :

"Il te ressemble" ! Etait-ce la coiffure ? Qu'importe, à chacun sa libre interprétation. Que d'audacieuses versions ai-je d'ailleurs écoutées sur l'histoire de ce drôle d'oiseau ! 

Cette anecdote marqua le début d'une belle aventure au cours de laquelle je m' applique encore  à prouver que lorsqu'il s'agit de créativité : les verbes rêver, oser et même redoubler, prennent un tout autre sens !

Enfance Maghreb Avenir

 Les p'tites têtes de l'art